Rechercher
  • Le bureau

L'aventure Nationale 4, la suite... (1ère partie)


Rappelons le, l'équipe 1 Homme s'est maintenue l'année passée en Nationale 4.

Commence alors une longue attente pour connaître les prochains adversaires. Affronterons nous encore des clubs du centre et du nord comme l'an passé ? Défierons nous les les clubs du Sud Ouest ? de l'Est ? du Sud ?

Quelques soient les adversaires, à ce niveau là, toutes les parties sont dures et les rencontres à domicile seront déterminantes pour espérer le maintien.

14 DECEMBRE 2017, la fédération française de tennis communique enfin la composition des poules pour les divisions nationales.

Nous irons donc à l' ASPTT Montpellier pour la première journée, avant de recevoir le CA BRIVE TENNIS.

Le 3ème adversaire sera l'équipe 2 du TC LITTORAL avec un déplacement à Toulon.

Puis, comme un cadeau de noël avant l'heure, ce sera un voyage en Corse, à Porto Vecchio, avant de recevoir lors de la dernière journée RAMONVILLE.

Mario CORDERO, capitaine de l'équipe pourra compter sur Jules GADOIN, Clément CADIOU, Quentin RAYNIERE, Grégory ROCHE, Jean Baptiste VECE, et l'inusable Christophe HUET pour renverser les montagnes en mai prochain.

Il reste maintenant 5 mois aux joueurs pour se préparer au mieux, 5 mois aux dirigeants pour analyser, spéculer, stresser et rêver sur ce qui va se passer. Parce que la Nationale, c'est un parfum qui enivre, ça vous prend aux tripes, sans vous y attendre. La Nationale, ça rend dingue.

Mario, le capitaine méthodique, dévoué, visionnaire, a déjà une petite idée de ce qui les attend.

Le niveau  des adversaires est homogène, même s'il n'y a pas à chaque fois des numérotés français ou assimilés, les joueurs joueront tous à classement au dessus, à part contre Porto Vecchio.

Le maintien se jouera à domicile et peut être au goal-average.

5 MAI 2018 : LE GRAND JOUR

Les nouvelles tenues sont lavées, repassées, prêtes à essuyer la sueur des guerriers.

Mario a tout planifié, tout est calé. Comme pour tout déplacement, c'est lui qui s'occupe de rechercher l'hôtel, au meilleur prix, de trouver les véhicules pour se rendre sur place. Si les frais par équipes sont remboursés par la fédération, il faut les avancer. Les accompagnateurs éventuels se déplacent et se logent à leurs frais, et ne sont pas remboursés. Il est utile ici de le préciser.

Samedi matin, direction Montpellier, le trajet n'est pas trop long, le moral est au beau fixe, même si les joueurs ont conscience de l'ampleur du défi qui les attend. Toute l'équipe est présente et concernée, même ceux qui ne joueront pas. Cécile sera du voyage, la famille ROLLAND également et ils retrouveront  là bas la famille DICHAMP en Week End à Montpellier. Le CUC sera en force.


En face, - 4/6, -4/6, 0, et 1/6. De loin l'équipe la plus forte.

Christophe HUET et Clément CADIOU joueront en premier, respectivement à 1/6 et -4/6. Jules GADOIN jouera ensuite au même classement et Quentin RAYNIERE jouera en numéro 3 un joueur qu'il avait déjà affronté en 2013 au Tournoi de GUEUGNON.

Les scores ont été sans appel, Quentin accrochant le 0 sans parvenir au troisième set.


 La défaite est lourde face à une équipe beaucoup trop forte sur le terrain.

Il faudra relever la tête aux Cézeaux le week-end prochain et la réception de Brive.

DIMANCHE 13 MAI ACTE 2 :

La commission de discipline nous a prévenu l'année dernière suite à la plainte du TOUQUET, attention lors de la prochaine réception !!!!

Pour l'occasion, la ligue nous a affecté le chef des Juges Arbitres pour diriger la rencontre, Eric BOURGADE.

Le président n'est pas là pour cette première à domicile, rencontre déjà décisive pour espérer se maintenir. Le tambour restera au sec, car il pleut en ce dimanche.

La veille, le temps était à l'orage, laissant planer le doute sur le bon déroulement de la rencontre le lendemain. Ben et Bob placent des poubelles et serpillères dans les salles pour parer à d'éventuelles fuites.

Mais le dimanche, les fuites n'étaient pas à l'endroit supposé. Les terrains n'étaient pas praticables. Il continuait de pleuvoir à l'extérieur ce qui ne laissait rien prévoir de bon. Le juge arbitre repousse le début de la rencontre pour 10 heures si les conditions le permettent.

 Nous sortons les balais et serpillères et épongeons sans relâche dans l'espoir de débuter la rencontre.

A 10 heures, Eric BOURGADE donne le feu vert, tout en croisant les doigts pour que l'accalmie perdure.

Brive est venu avec un numéroté espagnol numéro 90, deux 2/6 et un 3/6. Mais aussi avec ses supporters, la bataille ne sera donc pas que sur le terrain.

Si l'espagnol semble un obstacle de taille, l'écart de classement reste abordable pour les autres avec l'aide des supporters.

Gregory ROCHE  commence le match à côté de Clément CADIOU. Tous les deux jouent à 2/6. Si Clément est vite dépassé malgré un bon départ, Grégory, pour sa première titularisation de l'année, continue à harceler son adversaire pour qui le service volée n'est pas sa tasse de thé. Perdu 6/4 au premier set, le ''professeur" remporte la deuxième manche sur le même score.

L'ambiance est électrique mais pas comme d'habitude. Il y a du bruit, des encouragements, mais les chants ne sont pas les mêmes. Les supporters de BRIVE donnent plus de voix que le CUC !!!!

C'est alors qu'avec Cécile , nous sortons le tambour pour le 3ème set de Grégory. La passion est là, une ambiance énorme s'installe alors dans les salles des Cezeaux, les joueurs se rendent coup pour coup, et entre chaque point les spectateurs prennent le relais.

Grég perdra le 3ème set, mais la rencontre est lancée.

Jules et Quentin enchaînent. L'Espagnol confirme son statut et ne laisse aucune chance à Jules qui le poussera néanmoins à serrer le jeu pour ne pas se laisser surprendre, car Julo joue bien , trés bien dans ce premier set.

Sur l'autre terrain, Quentin a gagné le premier set et mène dans le deuxième. Il servira même pour le match. Mais son adversaire ne l'entend pas ainsi et réussi à entrer dans la tête du CUCISTE pour retourner le match en sa faveur.

A l'approche de midi, les spectateurs affluent de plus en plus. La "bataille des tribunes " tourne à notre avantage. Le tambour résonne dans cette salle. 5 partout dans le troisième set. La tension est palpable, chaque camp le veut ce point. Brive encore plus car la victoire serait acquise avant les doubles. Mais, Quentin, pour son dernier match avec les copains - car il l'a annoncé, il partira pour raisons professionnelles à l'étranger - retrouve ses coups pour apporter ce point si important pour l'équipe. 7/5 sur une double faute de son adversaire.  

3 / 1 pour BRIVE, les doubles seront décisifs et l'espoir demeure pour arracher le match nul.

Si l'on considère que la victoire à Porto Vecchio est fort probable, ce match nul signifierait un maintien pratiquement acquis.

A SUIVRE............


0 vue