Rechercher
  • Le bureau

L'aventure Nationale 4 : la fin ???

Mis à jour : 26 oct. 2018





Dimanche 13 mai 2018,

CUC 1 - BRIVE 3 à l'issue des simples.

OBJECTIF : NUL...

Après les 30 minutes de pause autorisées et nécessaires pour composer des équipes de double et se reprendre des forces, place aux matchs.

Le nul est le but recherché dans cette rencontre pour éviter la pression du résultat lors de la dernière rencontre à domicile.

Ch HUET et G ROCHE en double 2, J GADOIN et Q RAYNIERE en double 1.

Les parties se déroulent en même temps, séparées par les spectateurs au plus près des terrains et plus que jamais prêts à faire pencher la balance en faveur de leur équipe.

La paire HUET / ROCHE fait une belle partie, et forts de leurs expériences passées, remportent sans discuter le match, 6/4 6/4 face à BOOS / MAITRE, tous les deux 2/6. CUC 2 - BRIVE 3



Toute l'attention se porte alors sur le double 1 en cette fin de deuxième set qui sera remportée 7/6 par le CUC. La tension monte d'un cran supplémentaire dans ce super tie-break pour arriver à son paroxysme à 6 partout. S'ensuivent des avantages et égalités de part et d'autre, au bout d'échanges interminables ponctués par de virulents encouragements aussi bien de la part des cucistes que des brivistes.

VIDEO

12 partout, un scénario de Coupe Davis, le temps s'arrête à chaque seconde, l'air est irrespirable. Christophe HUET ne sait même plus le score, tellement il est vie le match. Balle de match cette fois pour Brive, remporté sur une faute directe cuciste.


C'est terminé, BRIVE remporte le match 14 à 12 dans le super tie break et la rencontre 4 à 2.


Dimanche 27 mai 2018 :

Direction TOULON pour affronter le TC LITTORAL 2, réserve de l'équipe première. L'équipe compte une victoire et une défaite avant de nous rencontrer. La montée n'est pas compromise mais le faux pas est interdit et leur objectif sera de remporter la rencontre sur le score le plus large possible. Pour se faire, l'équipe varoise aligne -2/6, 1/6, 2/6 et 2/6.

Jules, toujours en délicatesse avec son bras depuis 3 mois, ne pourra rivaliser avec son adversaire Alexandre AUBRIOT et s'inclinera 6/2 6/2. Clément s'inclinera 0 et 4 à 1/6, JB, dont c'est la première titularisation, perd 3 et 1 à 2/6, et Grég 2 et 1.


4 à 0 à l'issue des simples, c'est dur dans la tête pour débuter les doubles et aller chercher des points, des jeux, des sets et matchs qui seront déterminants pour le maintien.

Double 1 : Jules GADOIN (-2/6) et Jean Baptiste VECE (2/6) jouent contre une paire -2/6 , 2/6 (AUBRIOT / GUERRERO). Ils s'inclinent 6/1 et 6/3.

Double 2 : Christophe HUET et Grégory ROCHE (4/6 et 4/6) jouent à 1/6 et 2/6.


Le point viendra du double expérimenté, invaincu cette année. Ce point ramené de Toulon fera peut être la différence en fin de championnat.


Au retour il est temps de se remobiliser et de songer au prochain déplacement après un week-end de repos : Porto Vecchio.


WEEK END 2-3 JUIN : " la lumière est divine, sur le Porto Vecchio".


Comme un air de vacances pourrait on penser. Une expérience unique sur l'Ile de Beauté. Voilà ce qui attend ces 7 élus, ces 7 privilégiés : Le soleil, la mer, la fête.

On en oublierai presque que c'est une rencontre capitale pour l'avenir de l'équipe.


Départ samedi matin, comme d'habitude, la veille des matchs. Ou presque.... le départ est à Lyon, à l'aéroport de Saint Exupery. Direction Bastia. Puis par la route en voiture de location, direction Porto Vecchio.

Certains n'ont jamais pris l'avion, ne sont jamais allés en Corse.

Le capitaine Mario CORDERO planche sur le sujet depuis des mois pour trouver une solution à moindre coût pour le club.

Franck Martel, qui a vécu la première saison en nationale avec les copains est du voyage et sera capitaine adjoint.


C'est ça la nationale, des destinations uniques.


La maison est à l'écart du bord de mer, au calme, dans les montagnes, dans une résidence tout confort.

Samedi après midi, reconnaissance des lieux et entraînement au club de Porto Vecchio. Puis balade en bord de mer sur les plages à l'eau turquoise avant de commencer la soirée et d'échanger ses impressions.

8 invités surprises ou presque, se joindront à eux dans un parfum de vacances et une soirée bien cuciste.

L'ambiance est à la décontraction, la bonne humeur. Demain, il faudra gagner. L'adversaire est à portée de raquette.


Dimanche matin, 9 heures. Il fait déjà chaud sur les courts légèrement en hauteur de la baie de Porto Vecchio, offrant une percée sur la mer. Le voilà le piège, se laisser griser par cette ambiance déjà estivale. Perdre le contrôle et oublier l'objectif.


En face, trois 15/1 et un 15/2. Il faudra respecter ses adversaires et gagner avec le plus d'écart possible. Toujours le goal average.

JB attaque la rencontre avec Clément sur le court d'à côté. Si le premier nommé ne laisse qu'un jeu à son adversaire, Clément a plus de mal à trouver son rythme de croisière. En face, Olivier MAISETTI le fait déjouer par son habileté. Clément l'emporte 6/3 6/2.

Jules ne laissera qu'un jeu et Grég, 2.



4 à 0 à l'issue des simples, et 9 jeux seulement de perdu.

Le temps de la pause, le président Michel entreprend à l'apéritif son homologue accompagné de mézigue, venus encourager avec leurs compagnes l'équipe première du club *.

Il est en effet midi passé, et les doubles vont débuter sous une forte chaleur. L'équipe est concentrée, Jules sera associé à Grég, et Clément à Christophe. Ils ne laisseront que 3 jeux au total.

Le contrat est parfaitement rempli, le président est rassuré. Les joueurs ont respecté leurs adversaires qui les ont reçus comme des princes avec tout ce que l'hospitalité corse entend.


Il est 15 heures, place maintenant à la détente et à la dernière soirée.






Dimanche 10 juin 2018 : CUC - RAMONVILLE : fin de saison.


Après la victoire à Porto Vecchio, la situation est simple : Pour se maintenir, il faut terminer 4ème de sa poule. Les 8 meilleurs 5èmes se maintiendront également.

Pour la dernière journée, le CUC est 5ème avec 6 points devant Porto Vecchio sûr de redescendre.

RAMONVILLE, club de la banlieue toulousaine, est 4ème avec 7 points.

Une victoire à domicile assurerait la 4ème place synonyme de maintien. Un match nul placerait le club en ballotage favorable pour être dans les meilleurs 5ème.


Il fallait rester en corse pour avoir du beau temps. Comme contre Brive, la météo est menaçante, incertaine.

Les parties débutent à l'extérieur, sur terre battue.

Clément CADIOU, 19 ans, 3/6 affronte Grégoire VINCENT, 2/6. Clément, depuis l'année dernière joue presque tous ses matchs face à des adversaires mieux classés. Une fois encore, il joue à 2/6, mais chez lui, avec son public qui le soutient chaque point.

A côté, son coach, Christophe HUET, 4/6, 46 ans, est opposé à Mathis LAUBIN, 3/6, 17 ans : le choc des générations.


Les deux matchs se terminent en 3 sets, avec des fortunes diverses.

Clément remporte le 3ème set et donne le premier point au CUC. Une juste récompense pour Clément qui est allé chercher ce point.

Quelques minutes auparavant, Christophe HUET avait une balle de match face à son adversaire. Il s'inclinera finalement en 3 sets.


CUC 1 - RAMONVILLE 1



C'est au tour de Jules et Jean Baptiste de jouer, préféré à Greg Roche sur terre battue.

Jules, -2/6, joue à -15, GAUDON Antoine et JB, 4/6 contre Tom BERRY, 2/6. Trop d'écart entre les deux hommes et JB s'incline en deux sets 1 et 3.


A côté, Jules joue bien et juste, et dispute une de ses meilleures parties cette saison. Il ne perd le premier set que 6/4. La deuxième manche est serrée et l'on espère aller également en 3 sets à 5 partout dans le deuxième. Hélas, RAMONVILLE remporte le match 7/5.


A l'issue des simples, CUC 1 - RAMONVILLE 3.


Comme face à Brive, il faut aller chercher les points de double. La pluie fait son apparition et perturbe la rencontre qui se terminera dans les salles.


En double 1, Jules et Clément face à GAUDON et BERRY (-15 et 2/6).

En double 2, Christophe et Grég, les habitués, les valeurs sûres en double, affrontent VINCENT ET LAUBIN (2/6 et 3/6).


Une fois n'est pas coutume, le double 2 perd son match, laissant toute la pression sur le court d'à côté, qui part dans le super tie-break. Rien à faire, RAMONVILLE est trop fort et remporte le deuxième double.


SCORE FINAL : CUC 1 - RAMONVILLE 5


Un monde s'écroule. Les matchs accrochés et les jeux glanés au bout de l'effort seront ils suffisant pour être parmi les meilleurs 5èmes ?


Le sort n'est plus entre leurs mains. Il l'a été, ici, ou là, contre Brive, contre Ramonville, en double ou en simple.

La déception se mèle à la fatigue sur les visages des joueurs. La tristesse sur ceux des adhérents, mués en supporters venus les encourager.

La déception ou le regret de ne peut être plus jamais vivre ces moments magiques et intense que procurent les matchs de haut niveau. La folie de rencontres tendues à l'extrême, qui alimentent encore les souvenirs.

Car s'il est difficile de se maintenir à ce niveau, on sait que c'est très compliqué d'y retourner.


Mais l'égarement est de courte durée. Les filles arrivent et viennent apporter leur joie et leur envie : Elles joueront l'année prochaine en Nationale 3. Historique pour le club.


Le CUC sera en national encore l'année prochaine. Et puis, qui c'est, pourquoi pas avec deux équipes ? Il faudra attendre quelques mois pour savoir si les hommes seront repêchés.

Après tout, l'année dernière, 6 clubs ont été réintégrés en Nationale 4.

Au CUC, rien n'est impossible.



L'AVENTURE NATIONALE 4 : LA FIN ?????


Jeudi 13 septembre 2018. La FFT informe officiellement le repêchage en NATIONALE 4 de l'équipe du CUC suite à un désistement. L'équipe homme sera donc présente pour la 3ème année consécutive en National 4.

Pour la saison 2018/2019, 2 équipes joueront au niveau FRANCE : l'équipe 1 féminine jouera en NATIONAL 3 et l'équipe 1 masculine en NATIONAL 4.



A SUIVRE.....




* Il est à noter ici, et c'est important de le faire, que ces personnes ont fait le voyage à leurs propres frais, hébergement compris, au même titre que Franck Martel. A bon entendeur....