Rechercher
  • Le bureau

L'épopée nationale 3


De gauche à droite : Agnès FARGETTE, Bérengère VIALLEFONT, Emma ESTEVE, Justine ESCULIER, Manon BRILLON, Franck MARTEL.


Après avoir manqué la montée en division nationale face à l'ASM lors de la saison 2017, l'équipe termine 1ère de sa poule la saison suivante et accède au même niveau que les garçons. Même niveau ou presque. Car la saison 2019 concordera avec la mise en place de la réforme territoriale votée en 2014 avec un redécoupage des régions qui se transforme en casse-tête pour le sport français, obligé de s’adapter en toute hâte avec une remise en cause de son modèle de fonctionnement à travers ses ligues. Concrètement, pas de gros changement, la DN4 est supprimée, mais les équipes maintenues l'année précédentes se retrouveront en DN3. Les deux dernières équipes descendent. L'impact sera plus important pour les équipes en divisions régionales avec des déplacements plus importants.


L'équipe évoluera donc en DN3.

Décembre 2018, la fédération publie les compositions des poules des divisions nationales.

Pour l'équipe 1 féminine, Narbonne, Colomiers, Grenoble, Toulon et Rochefort seront les adversaires. Manon BRILLON, 5/6 viendra compléter l'équipe de l'année dernière.


Présentation des équipes :

- L'équipe 1 du TC NARBONNE évoluait déjà en Nationale 3 l'année dernière. Dernière de leur poule, l'équipe est repêchée suite au désistement d'une autre équipe. Avec des filles classées 2/6, 5/6, et 4/6, elles ont rencontré une équipe auvergnate : l'US ISSOIRE et se sont inclinées 5 à 1.

- Autre équipe repêchée l'année dernière, le COLOMIERS US TENNIS 2, qui avait tout perdu l'année dernière avec une équipe plus forte sur le papier que le TC Narbonne  (1/6, 2/6, 3/6 et 3/6). Pour rappel,  elles s'étaient inclinées à Riom 6 à 0.

- Grenoble fera figure d'épouvantail car il s'agit bien de l'équipe 1 qui évoluait en première division l'an passée. En effet, le club a décidé de ne plus engager d'équipes au haut niveau pour des raisons budgétaires et ne pas mettre en péril le club (lire ce lien pour plus de détails). Elle prend donc la place de l'équipe 2 qui évoluait en Nationale 3 l'année dernière. Avec quelles joueuses ? ce sera la surprise.

-Le TC Toulonnais est issue de la DQDN, comme le CUC. L'équipe varoise a donc remporté les phases finales pour se retrouver à ce niveau avec des joueuses classées - 2/6, 1/6, 2/6 et 3/6.

- L'équipe des Charentes maritimes,  Rochefort SA évoluait l'année dernière en Nationale 4. 3ème de leur poule elles se retrouvent en nationale 3 suite à la suppression de la Nationale 4. Classement des joueuses l'année dernière : -2/6, 3/6, 4/6, 4/6, 15.


La première année en nationale est très difficile car c'est nouveau, il existe une pression inconsciente qui s'exerce déjà bien avant le début du championnat. Le niveau est plus élevé, les classements d'une région à l'autre ne se valent pas et l'équipe ne reçoit que 2 fois pour 3 déplacements.

Mais au vu des équipes de la poule, il y a un bon coup à faire.


4 mai 2019, veille de match.


Le jour J approche pour une première historique. Ne nous le cachons pas, après les hommes, c'est la première fois que le CUC engage une équipe féminine en division Nationale. Il aura fallu 57 ans pour voir cela. C'est une vrai fierté pour le club, bien décidé à soutenir son équipe comme ce fut le cas pour les hommes il y a 3 ans.


C'est hors de leurs terres que les filles de Franck MARTEL, coach de l'équipe, se rendront pour la première journée. Direction Narbonne.



Narbonne, Bérengère raconte : " un vent de dingue avec des rafales à plus de 100km/h, des chaises en plastique qui volent et s'invitent sur le terrain lorsque personne n'est assis dessus... on s'attendait à avoir du vent, mais franchement pas autant."


A 9h, Agnès et Bérengère rentrent en piste pour défendre pour la 1ère fois les couleurs du CUC en nationale.

Bérengère gagne 1 et 1 à 4/6 sans trop de difficulté face à une jeune adversaire qui se décourage très vite.

Le match d'Agnès est plus difficile et tout aussi expéditif mais pour Narbonne cette fois : Défaite 1 et 1 face à une ancienne -15, qui aura su mieux gérer les conditions climatiques.

C'est ensuite au tour de Justine et Emma d'enchainer.

Justine fait un match sérieux face à une adversaire très combative mais qui n'arrivera pas à faire douter Justine très longtemps. Victoire 6/4 6/3

Pour Emma, 1er match de l'année; Les 1er jeux sont en dents de scie et difficile de se régler face à une adversaire qui tape tout à plat. Il faut être patiente, faire le dos rond lors des coups gagnants, car son adversaire fait également énormément de fautes directes à cause du vent.

Mais Emma aura été plus forte mentalement face à cette gestion climatique.

Bilan 3/1 à la fin des simples pour le CUC.


De Clermont-Ferrand, les supporters et dirigeants suivent l'évolution du score. C'est renversant !!! Quelle belle surprise.


Il faut alors espérer remporter un double pour avoir cette victoire tant convoitée.

Coach Franck décide d'aligner Emma / Manon en double 1 , puis Bérengère / Justine en double 2

Deux doubles moyens malgré la victoire de la paire numéro 2, mais dans ces conditions seule la victoire comptait.

Résultat final 4/2. 1ère rencontre, 1ère victoire, très bonne cohésion d'équipe, toute l'équipe jubile de ce résultat positif.





Dimanche 12 mai 2019, Stade des Cezeaux, terre battue. Réception de Colomier US Tennis Club 2, vainqueur la première journée de Grenoble.

8h30 du matin. Temps nuageux , éclaircies prévues.


Le comité d'accueil est présent : le président, Bob et Ben. Les arbitres sont là, Louis SEGRELL-THERRE et Kilian POUPAT pour leur première expérience.



Agnès laissée en réserve pour le double, ce sont Manon et Bérengère qui ouvrent les hostilités. L'horizon est clair, les deux premiers points sont en bonne voie à l'issue des premiers sets. 6/3 pour la capitaine et 6/0 pour Manon. Mais en tennis, rien n'est acquis et une partie peut vite tourner. Si Bérengère remporte le deuxième set sur le même score, Manon perd pied dans le deuxième set face à une adversaire au style peut académique mais terriblement efficace. Valérie Vauchel, 4/6 renvoie toutes les attaques de son adversaire. Avec une main habile, elle trouve des angles courts impossibles dés qu'elle est sur son coup droit. Résultat 6/1. Manon continue à attaquer, ne lâche rien dans le troisième set. Mais son adversaire non plus qui remporte le 3ème set 6/3. Manon en ressortira épuisée et vidée. Quelle partie !!! Quelle émotion !!!



Pendant ce temps là Justine à mis la machine en route, 6/2 6/2 à l'arrivée. Une partie maitrisée de bout en bout. Du bon travail, vite fait bien fait.

2 à 1 pour le CUC, Emma rentre sur le terrain numéro 2. Face à elle, Elise SEMMARTIN, 2/6, 15 ans. Les deux joueuses ont le même jeu. La partie promet d'être serrée. Mais le manque de match d'Emma cette saison, lui sera fatal. Les points importants seront mieux négociés par son adversaire avec un mental d'acier. Emma s'incline 6/3 6/2.



CUC 2 - COLOMIERS 2

Place aux doubles. Agnès et Emma en double 1 et Bérangère et Justine en double2. La victoire finale est l'objectif, le nul serait un moindre mal.

Justine et Bérangère seront expéditives et remportent leur partie 6/0 6/1.


Dans le double 1, l'histoire n'est pas la même, la perte du 1er set met le doute. Lorsque l'on attend pour jouer le double, on emmagasine du stress, on boue intérieurement. Arrivée l'heure H, on veut tout casser et la pression monte. La hargne d'Agnès ne suffira pas pour bien faire. La partie ne se jouera pas à grand chose, un petit break à chaque set pour perdre 6/3 6/3.



Résultat final 3/3. Un bon résultat tout de même.


Le public aura pu vérifier qu'en National 3 féminine, ça joue et ça joue bien, dans un esprit des plus bienveillant et dans le respect total. L'équipe de Colomiers repartira avec son St Nectaire en poche, enchantées d'être venues. Un esprit irréprochable et convivial. Ce fut un très bon moment de tennis.

Dimanche 19 mai, déplacement à Grenoble.


Vainqueur de Rochefort 5 à 1 lors de la deuxième journée. Emmenées par PELLEGRINELLI (0) et RIZZI rescapées de la Nationale 1 de la saison dernière, les Grenobloises affichent leurs ambitions pour la réception du CUC.

L'équipe s'attend à une rencontre difficile car la composition adversaire sur le papier est coriace.

Tout le monde joue au moins 2 classements au dessus sauf Agnès en numéro 4 qui joue à 15/1.

C'est d'ailleurs la seule à remporter son simple. Emma et Bérengère feront leur maximum mais sont logiquement surclassées par des adversaires bien meilleures.

Justine, quant à elle, s'incline en 3 sets. On a cru a une remontée fantastique dans le 3ème set, passant de 5/1 à 5/3 et sauvant 8 balles de matchs.. Mais la marche était trop grande pour elle aujourd'hui.

Perdant 1/3, il faut essayer de viser le match nul et l'équipe décide de composer des doubles inédits avec EMMA/JUSTINE puis BERENGERE/MANON

Après un rapide abandon de Justine suite à une blessure, il fallait remporter le double 2 pour ne pas prendre une déculotée.

Chose faite puisque Manon et Bérengère l'emportent au super tie break.

Défaite logique 4/2, qui aurait pu être bien pire ! Le résultat est plutôt satisfaisant car on le sait, un maintient se joue à peu de choses : 1 set, 1 jeu.....


26 mai 2019 , nouveau déplacement, à Toulon cette fois. Le maintien passera peut être par un résultat en terre Varoise.



Bérengère le sait bien : "C'est une rencontre couperet. Si on revient avec la victoire, le maintien est assuré. Lorsque l'on voit les classements adverses, on se dit que tout est jouable et une belle journée de sport s'annonce."


Agnès est la 1ère à finir sont match. Malheureusement sur terre battue, qui n'est pas sa surface de prédilection, elle n'aura pas réussi à faire douter son adversaire et s'incline rapidement 1 et 1.

Bérengère, elle, n'est pas dans un super jour, surement prise un peu par l'enjeu, mais réussi toutefois à se défaire de son adversaire en 2 sets, ce qui amène les 2 équipes à égalité.

La 2ème rotation est donc capitale.

Justine commence mal son match en perdant le 1er set. Pas totalement détendue elle cherche trop à accélérer alors que sa petite patte gauche suffirait à déborder son adversaire.

Au même moment, Emma nous fait un match parfait sur une terre battue lente extérieure, surface qu'elle affectionne beaucoup. Elle mène rapidement 6/2 3/1

Mais la pluie vient jouer les troubles faites et interrompt les 2 matchs.

Il faut alors jouer en salle mais un seul court couvert à notre disposition.

Justine commence donc car son match est plus avancé.

4/6 6/5 .



Le jeu reprend sur une terre battue beaucoup plus vive que l'extérieur ce qui avantage notre Juju.

Elle parviendra finalement à l'emporter au 3ème set après une belle remontée au 3ème set

Emma rentre alors en piste. Emma est dans un bon jour et mène rapidement 5/3. Mais la pause a été bénéfique pour son adversaire, elle fait moins de fautes et la surface plus rapide n'avantage pas notre joueuse.

Les coéquipières sont à fond et l'encouragent sur chaque point. on croit en cette victoire et les balles de matchs arrivent (7 au total).

Malheureusement, elles ne seront pas concrétisées, et seront très bien jouées par une adversaire qui se transcende.

A la perte du second set, Emma craque, ressasse les balles de match et le 3ème set défile assez rapidement pour finalement s'incliner.


2/2 donc à la fin des simples


EMMA/MANON sont alignés en double 1

Mais après l'ascension émotionnelle de son simple, pas facile de se replonger dans un double pour Emma. Cependant, la paire EMMA/MANON se bat et pousse leur adversaire jusqu'au super tie break avant de s'incliner.

De leur coté JUSTINE/BERENGERE l'emporte facilement face à une équipe plutôt faible.

Score final 3/3.

"Un bilan mitigé pour l'équipe. Il n'y a pas de défaite mais nous ne sommes vraiment pas passées loin de la victoire. Le maintien n'est donc pas encore assuré, il va falloir tout donner sur la dernière rencontre à domicile contre Rochefort.'' reprendra Bérengère après la rencontre.

Le retour est long mais l'équipe reste soudée et prend vraiment plaisir à jouer ensemble.



Dimanche 2 juin : Les demoiselles du CUC contre les demoiselles de Rochefort : en route pour le bouquet final.




Aux Cézeaux, sur nos terres, il faudra vaincre pour se maintenir. Vaincre ou mourir, seul le sport peut donner de telles tragédies.

Rochefort est derrière au classement après la 4ème journée. Un nul suffirait même à rester devant et assurer sa place parmi la N3 l'année prochaine. L'équipe a toutes les cartes en mains. Delphine MONIER, Sebastien OLIVIER et le jeune MOREAU assureront l'arbitrage.

Il fait une chaleur de plomb ce jour là.

Rochefort sort l'artillerie lourde : -2/6, 3/6, 4/6 et 4/6. Toutes nos joueuses joueront en "perf".

Agnès et Bérengère débutent leurs simples. Le 1er set leur réserve des fortunes diverses : Agnès perd le premier set 6/4. Berengère l'emporte sur le même score. Dans le deuxième set, c'est l'inverse, Agnès prend la mesure de son adversaire et l'emporte 6/1.

Notre capitaine domine ce deuxième set mais son adversaire s'accroche, sauve des balles de match pour pousser Bérengère dans le 3ème set.

Agnès concrétise sa domination et gagne son match, 6/3 dans la dernière manche.

Bérengère n'a pas terminé à ce moment de la journée et toutes les attentions se sont portées sur sa fin de match. Epuisée, elle ne s'inclinera que 6/4 dans la 3ème manche.




1er Bilan à 11heures 15 : CUC 1 - Rochefort 1


Justine et Emma ont fort à faire avec leurs adversaires respectivement classées 4/6 et -2/6. Sur le papier, on mise sur Justine qui peut rapporter ce deuxième point à l'équipe en attendant les doubles. Le Kid est capitaine adjoint. Il a tenu a être présent pour donner toutes ses chances à ses protégées pour atteindre l'objectif maintien.

Mais au tennis, le papier et la réalité sont deux choses différentes. La tournure des évènements prend des directions diamétralement opposées. Si Justine perd 6/3 le premier set face à une adversaire très solide, c'est Emma, contre toute attente, qui balaie son adversaire 6/2 la première manche. Les deux jeunes joueuses ont un peu le même jeu, mais c'est Emma qui dépasse son adversaire avec détermination.

Le deuxième set est accroché dans les deux rencontres. Justine compte bien se reprendre et s'accroche pour accéder au Tie Break. Emma en fait de même mais s'incline 6/4 et s'engage dans le 3ème set.

Alors que Justine perd au Tie Break, Emma continue à surprendre son adversaire et ne rien lâcher.


Tous les yeux sont rivés sur ce match qui n'en fini pas. Les actrices se rendent coup pour coup. Il est midi passé et le soleil est au zénith. Les organismes sont éprouvés malgré leur jeune âge. Et c'est Emma qui finalement s'inclinera 6/4. Mais que ce fut beau !!!!! Elle peut être fière de ce qu'elle a fait.






2ème bilan avant les doubles : CUC 1 - Rochefort 3


Les données sont simples désormais : il faut remporter les deux doubles pour laisser Rochefort derrière nous au classement.

Après concertation, le coach et la capitaine décident d'aligner Emma et Bérengère en double 1. Manon Brillon entre en lice et épaulera Justine dans le double numéro 2.

En face de Emma et Bérengère, Patricia Skonronski, -2/6 et Lapassade Coralie, 4/6. Il suffit d'un double à Rochefort pour assurer son maintien et elles ont misé sur le double numéro 1.

Les deux parties débutent en même temps, Justine et Manon remportent le 1er set sèchement sur le score de 6 jeux à 1. Dans l'autre match, c'est l'inverse, Rochefort remporte le set 6/3.

Tout est encore possible.... Mais Justine et Manon perdent le deuxième set sur le même score, 6/1. L'autre match n'est pas fini et reste indécis. En 20 mn, tout peut basculer.


Hélas, Rochefort remporte le double 1 sur le score 6/3 6/3. Le goal-average est important, et Justine et Manon ne lâcheront rien, et s'imposeront dans le super tie-break.




Score final de la rencontre : CUC 2 - Rochefort 4.


La déception se lit sur tous les visages, mais Il faut laisser de côté ces sentiments le temps du repas avec les joueuses adverses. Elles sont venues en mauvaise posture et ont fait preuve de beaucoup de courage pour venir gagner sur les terres du CUC. La rencontre a été serrée et nous devons leur rendre hommage.




Au cours de toutes ces rencontres, des larmes ont coulé. Aujourd'hui, l'abattement chez les plus jeunes se fait ressentir. On ressasse ça et là, les échecs des matchs antérieurs.

Et pourtant, aucune des joueuses n'a à rougir de leurs déconvenues. Elles ont joué la plupart du temps contre des adversaires supérieures, parfois dans des conditions difficiles. Mais elles ont tout donné pour le club.


Cette première saison en Nationale 3 aura été une belle expérience dans leur saison et dans leur vie.


Au classement final de la poule, le CUC se trouve classée 5ème et descend mathématiquement en division inférieure.


Cependant, une chance réelle demeure pour rester à ce niveau. Grace à cet acharnement de chaque instant dans chacun des matchs disputés, l'équipe sera première repêchée en cas de désistement d'une équipe la saison prochaine.


Alors, continuons à rêver.....

0 vue