Rechercher
  • Le bureau

Compte rendu de l'assemblée générale du 14 janvier 2017.


Outre le bureau représenté par Christophe ROLLAND (président), Yves MARD (Trésorier), Jérôme SAPIN, Anne Cécile WEBER, Eric ASTIER et Géraldine OMBRET, rejoints plus tard par Jean Damien COURTEL et Sébastien LAPALUS, excusés, 15 personnes étaient présentes.

La séance a débuté à 15h45 dans la salle commune du foyer.

Le président Christophe ROLLAND donne la parole à Yves MARD pour le bilan financier :

Avec une trésorerie autour de 10000 euros, le cuc tennis a réalisé une bonne année 2015/2016. Cette situation est due à l’augmentation des adhérents et à la maitrise des dépenses. La situation saine de l’association va permettre de faire face aux travaux de rénovation de la bulle rue Poncillon.

Le bilan financier est approuvé à l’Unanimité.

Le président reprend la parole pour le rapport sportif et moral.

Avant de faire le bilan des équipes, il précise les disponibilités des cezeaux en période de vacances scolaires : à Noël et février, 1 seul court disponible. A toussaint et Pâques, 2 courts. Il est rappelé que les terres battues peuvent être réservées durant les vacances scolaires d'été, par les adhérents du CUC gratuitement en passant par la loge du Stadium PELLEZ.

Edgard TROUILH demande à ce que soit rappelé les règles de réservation des terrains rue poncillon et aux Cezeaux. Le rappel sera fait par mail.

L’utilisation des cezeaux obéit à une convention avec la ville nous attribuant les créneaux nécessaires à notre activité. Le président souligne la bonne entente avec la ville qui nous permet de moduler ces espaces temps pour adapter nos besoins en fonction de notre calendrier.

Au printemps 2016, 13 équipes hommes ont été engagées et 5 équipes femmes. Ce qui représente un record pour le club et pour la région. L’équipe1 homme accède à la Nationale 4 et l’équipe 1 féminine accède à la DQDN4 (division qualificative pour la Nationale 4). Le président évoque le départ d’Amaury DELMAS qui était numéro 1 du club. Le joueur ne collait plus aux valeurs du club pour l’année prochaine. La séparation était inévitable.

Pour évoluer à ce niveau, Christophe rappelle le besoin d’arbitres et de juges arbitres. Un effort a déjà était fait l'an passé mais n’est pas suffisant. Il souhaite plus de soutien et d’implication des adhérents dans le projet en passant les diplômes. Pour ce faire, un appel par mail et via les réseaux sociaux sera fait.

Au niveau des jeunes, Christophe souligne la détection d’un jeune joueur, Mathieu YOSSA MONKAM, encadré depuis cette année par Pierre PASTURAL et le comité du Puy de Dôme.

Après approbation du rapport sportif et moral, le président aborde les infrastructures et le projet 2020.

Les travaux de la bulle auront lieu la première semaine des vacances scolaires de février. Ils dureront la semaine. Cette date est conditionnée par le temps puisqu’il ne faut pas de vent, pas d’humidité ainsi qu’une température clémente pour la réfection de l’étanchéité entre la bulle et le terrain B extérieur.

Les entreprises retenues sont MATUSSIERE et ATTILA.

Si les conditions météorologiques ne le permettent pas, les travaux seront repoussés aux vacances de Pâques.

Christophe explique le déroulement des travaux qui nécessiteront avant la date prévue le nettoyage des chenaux par le club. Jérôme SAPIN intervient en demandant de l’aide pour cette tâche. Le jour J, l’entreprise MATUSSIERE acheminera une nacelle via le portail au bout du terrain de foot jusqu’à la bulle. Une partie des grillages du terrain de foot devra être démontée pour stabiliser le véhicule nacelle. Entre le démontage et le montage de la bulle, l’étanchéité du chenaux côté court B sera refaite pour permettre l’écoulement des eaux et éviter qu’elles ne s’infiltrent dans la bulle par capilarité.

Le président évoque la situation du projet 2020 : côté infrastructures, le projet est dans les temps : la bulle sera refaite avant les matchs par équipes. Concernant l’opportunité de couvrir un autre court, des pistes sont à l’étude en lien avec la rénovation du stade Philippe Marcombes. L’autre projet d’avoir un lieu de vie pour le tennis est au point mort.

La parole est donnée à Anne Cécile WEBER pour le voyage à Roland GARROS 2017. 50 places ont été réservées pour la journée du 31 mai 2017, le mercredi. La priorité est donnée aux enfants de l’école de tennis. Toutes les informations seront envoyées par mail aux enfants de l’école de tennis puis aux adhérents. Le prix est de 100 euros par adultes et 80 euros pour les enfants (places + trajet en bus). Les repas seront tirés du sac.

Avant de passer aux questions diverses, il est rappelé la distinction d’Eric Astier au trophée Willy MABRUT le jour de l’Assemblée Générale du CUC Omnisport. Ce trophée récompense un bénévole sportif pour son engagement dans le club fidèle aux valeurs cucistes.

En questions diverses, Agnès FARGETTE revient sur l’organisation des permanences au tournoi. Le président précise que le système sera le même que l’an dernier, et se fera lors des matchs par équipes via les capitaines.

La séance peut se clôturer et nous pouvons passer au pot de l’amitié accompagné d’une part de galette.



0 vue